Bonjour,

J’ai mis un peu de temps à réaliser cette première vidéo : plus long que prévu …

C’est que je voulais parler d’un sujet qui me tient à coeur : les impacts dans nos vies de la révolution digitale. Comment saisir les opportunités et relever les défis ? Nous vivons une période excitante et tourmentée. Tourmentée parce qu’excitante ? Je vais essayer de développer des sujets connexes dans mes prochaines vidéos. Pour ceux qui préfèrent lire, je joins le script sous la vidéo ou vous avez la possibilité d’activer les sous-titres sous la vidéo en passant par Youtube.

N’hésitez pas non plus à laisser un commentaire 🙂

À bientôt.

Patrice, 20 août 2019

Bonjour à tous,

Cet épisode parlera des 14 compétences clés dont vous aurez besoin pour réussir dans l’économie numérique et, plus largement, dans vos projets. Qu’ils soient entrepreneuriaux ou personnels.

[pause intro]

Je vais parler de compétences que les entrepreneurs, les designers, les créatifs, photographes, illustrateurs, en gros tous ceux qui créent ou qui exécutent des choses en ligne doivent maitriser pour survivre au 21ème siècle.

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais les pratiques professionnelles changent très vite depuis quelques temps. Vous devez vous auto-former rapidement sur les réseaux sociaux ou de nouveaux logiciels par exemple et personne ne peut vraiment vous aider ou vous donner une procédure exacte pour savoir comment vous y prendre.

Le monde professionnel est devenu vraiment compliqué et l’offre de compétences est devenue surabondante. Avant, la réussite était souvent synonyme d’expertise. Aujourd’hui, c’est très différent. Ça ressemble plutôt à :

  • Comment les gens vous trouvent-ils sur le web ?
  • Comment diriger le trafic web vers votre site, votre portfolio, votre blog, votre production artistique, … ?
  • Comment les amener à vous faire confiance ? Pour qu’ils vous demandent de les aider ?
  • À quoi servent et comment utiliser les plateformes sur le web pour développer votre business ?

Vous devez savoir utiliser Facebook, Instagram, LinkedIn, Twitter, Pinterest, … pour n’en citer que quelques-uns. Ce sont des outils incontournables pour démultiplier la portée de ce que vous faites et accélérer le chemin vers le succès J

Si vous n’avez pas envie d’apprendre, si vous êtes bloqués par l’apparente difficulté de tous ces outils, je peux vous le dire, vous avez déjà perdu. Nous sommes entrés depuis un bon moment déjà dans le « life long learning » ou l’apprentissage tout au long de la vie.

On en reparlera dans un autre épisode mais je crois sincèrement que nous devrons être des éternels étudiants si nous ne voulons pas devenir « obsolètes ».

Bon, passons maintenant à la liste des compétences que vous devez avoir pour réussir à l’ère du numérique.

 

Numéro 1 : Connaissance de soi

Qui êtes-vous ? Quelle est votre histoire ? D’où venez -vous ? Comment pouvez-vous aider les gens ? Qu’est-ce que vous connaissez exactement ? Comment en êtes-vous arrivé là ?

Il est important que vous soyez pleinement conscient de qui vous êtes et de l’assumer entièrement. Vous êtes le seul responsable si les choses dérapent. Être « entier » et responsable envoient un signal de maturité qui donne l’envie aux gens de vous suivre.

D’autre part, ça peut vous aider à entrer dans un processus d’essais et d’erreurs sans remettre en cause les autres ou vous-même. Les erreurs arrivent même aux meilleurs. Arrêtez de vous blâmer. Respirez bien fort. Et recommencez.

La connaissance de soi, c’est donc avant tout à propos de VOUS et de votre histoire, de votre authenticité.

Move it forward !

 

Numéro 2 : Développer votre réseau

Il ne s’agit pas de savoir qui vous connaissez mais plutôt qui VOUS connaît. Sortez de chez vous, criez qui vous êtes à qui veut l’entendre, augmentez votre présence partout, que ce soit physiquement, numériquement, … Vidéo, audio, blog, rédaction, conférences, magasines en ligne, social médias, …

Pour être tout à fait honnête, ce sera mon défi en 2019. Je ne peux pas dire que je sois familier avec la pratique du réseautage. Mon objectif est de créer une chaine Youtube et de continuer à développer du contenu inspirant pour les travailleurs autonomes et tous les aspirants entrepreneurs.

Je vais aussi rédiger des articles pour mon blog et continuer à donner des cours à l’université. Je vais participer à des conférences et en donner.

Bref, je vais me mettre sur le marché. Mais toujours de façon constructive afin d’être « vu » et surtout associé à mon contenu. Arrêtons d’échanger des cartes de visite et de serrer des mains de façon industrielle. Ce n’est pas, ce n’est plus du réseau …

 

Numéro 3 : Ignorer les sceptiques

99,9% des gens se fichent éperdument de vous. Ils se fichent de vous, ils se fichent de ce que vous faites. Même vos amis vont faire une moue boudeuse quand vous leurs expliquerez votre projet ou ce que vous voulez faire sur le web. Les gens vont essayer de vous convaincre de faire le contraire. Parce que c’est trop risqué, parce que vous « n’avez pas les compétences » …

N’essayez même pas de les convaincre qu’ils ont tort. Ce serait du temps de perdu. Faites-le pour les gens que vous pouvez vraiment aider, pour vos proches, pour vous aussi.

Bref, ignorez les sceptiques sera certainement la compétence qui vous sera de la plus grande utilité dans les prochaines années.

 

Numéro 4 : Les services

Le point central est et sera toujours « d’aider les autres ». La plupart des grandes entreprises semblent l’avoir complètement oublié. Comment apporter de la valeur aux gens ?

La plupart des entrepreneurs et des designers sont assez « centrés sur eux-mêmes ». Il ne faut pas qu’ils oublient qu’il ne s’agit pas d ‘eux dans l’histoire mais de la valeur qu’ils apportent à leurs clients.

C’est génial d’aimer ce que vous faites mais c’est insupportable pour les autres de regarder des vidéos de ce que les gens « pensent ». Arrêtons de nous regarder le nombril et pensons à la manière d’aider les gens à réussir dans leurs projets.

Je suis persuadé que le succès des gens que nous avons aidés nous revient d’une manière ou d’une autre. Nous sommes entrés sans le savoir dans l’économie de la bienveillance et c’est une (très) bonne nouvelle.

 

Numéro 5 : Le marketing

Vous pouvez être le plus talentueux des musiciens ou des artistes mais si vous ne savez pas comment attirer les gens sur votre page ou sur votre site, il y a fort à parier que vous resterez un inconnu pendant encore longtemps. J’en parlais au tout début d’épisode, les pratiques et les modèles d’affaires ont profondément été perturbés par ce que j’appelle « la révolution digitale ». Il est important de se mettre à jour et d’apprendre comment diriger le trafic sur notre site afin qu’il prenne connaissance de ce que vous avez à proposer.

Comment faire me direz-vous ? À vue de nez, ça a l’air super compliqué. Une seule réponse possible : essais et erreurs. Vous tentez quelque chose et ça ne fonctionne pas ? Essayez autre chose !

Facebook n’est pas fait pour vous et vous avez essayé toutes les méthodes miraculeuses proposées par les gourous du marketing digital ? Passez sur Pinterest ou Behance. Il y a forcément une plateforme qui est faite pour vous. Les médias sociaux n’offrent pas le retour sur investissement espéré ? Essayez de rédiger des newsletters, d’écrire des articles pour LinkedIn ou d’envoyer votre portfolio par courriel.

Il n’y a pas de recette miraculeuse mais seulement ce qui fonctionne pour vous. La pratique de l’inbound marketing est un peu comme la musique : il y a les gens qui ne jure que par Bach et d’autres qui ne peuvent écouter que du Metallica … A vous de trouver ce que vous aimez et surtout ce qui vous convient le mieux.

 

Numéro 6 : Les ventes

C’est peut-être contrintuitif pour certains mais chaque créatif, chaque entrepreneur doit avant tout être un vendeur. Vendre prouve au reste du monde que quelqu’un quelque part vous a fait suffisamment confiance pour acheter un de vos produits ou de vos services.

La confiance est certainement la chose la plus importante dans le processus entrepreneurial. Les médias sociaux ne sont là en fait que pour PROUVER que vous êtes dignes de confiance. Toute votre histoire doit être tournée uniquement vers ce but ultime.

Une fois la confiance établie, les gens vont naturellement acheter vos produits et vos services, quels qu’ils soient. Ça peut aller des tshirts à un appareil de radiologie extrêmement innovant.

Construire la confiance, livrer de la valeur est le chemin le plus court pour développer ses ventes.

 

Numéro 7 : L’empathie

Mettez-vous à la place d’un de vos clients. De quoi a-t-il réellement besoin ? Qu’est-ce qui pourrait l’aider ? Si tu n’en as aucune idée, demande-lui ! Si tu t’en calisses, ça va forcément se voir aussi. C’est peut-être d’ailleurs le principal problème avec la plupart des vendeurs de grandes surfaces. Personne n’apprécie vraiment quelqu’un qui regarde en l’air quand on vient lui poser une question …

En même temps, c’est très difficile d’apprendre l’empathie. C’est un processus qui peut prendre du temps où il faut se forcer d’essayer de savoir quel est leur problème et comment vous pourriez les aider.

Il faut apprendre à créer de la valeur. Prendre conscience de la valeur créée aussi. Mais si c’est uniquement centré sur vous ou votre nombril, il est évident que vous allez vous planter !

 

Numéro 8 : La communication orale

La plupart des entrepreneurs pensent que leur travail parle « de lui-même ». Ben je vais vous dire un truc : ce n’est pas vrai ! Il faut apprendre à communiquer sur ce qui compte pour vous, ce qu’on devrait faire pour sauver le monde, sur le sens de tout ce que vous faites. Quel est le problème que vous résolvez ? Quelle est votre proposition de valeur ? Tout ça naturellement doit être publié sur vos points de présence physiques ou numériques : vidéos, conférences, articles, …

N’oubliez surtout pas de poser des questions aux gens qui vous suivent. Vous devez apprendre à les connaître. Ce sont eux qui vous propulseront vers d’autres horizons ! Demandez-leur ce qu’ils veulent, ce dont ils ont besoin. Cela vous permettra de créer la solution et de leur présenter.

 

Numéro 9 : La cohérence

Vous ne pouvez pas vous permettre de faire 3 petits tours et puis s’en vont. Il est important de construire dès le départ une cohérence. Sous forme de planning de publication, de personnalité graphique, blogs, médias sociaux, … Engagez-vous à montrer votre face au monde ! Un engagement à vous-même dans un premier temps. Un engagement à votre communauté par la suite. Cela vous évitera de procrastiner et de devenir paresseux. C’est le défi de l’économie numérique : la virtualité des contacts. On peut se demander rapidement à quoi ça sert de faire tout ça. C’est le danger, le piège, la difficulté.

Dites-vous qu’un planning sérieux de livraison vous permettra de vous améliorer drastiquement. Vous allez toujours commencer par des prestations très médiocres et vous allez vous améliorer avec le temps. C’est comme ça que ça fonctionne avec l’immatériel.

 

Numéro 10 : Écrire / rédiger

C’est peut-être la première fois que vous l’entendez mais ce n’est pas la dernière fois je vous assure : vous devez développer votre « plume ». Savoir écrire vous permettra d’engager une plus grosse audience.

Écrire vous permet aussi de réunir vos pensées et de les organiser. J’ai toujours un cahier dans lequel je dessine et j’écris ce qui me passe par la tête. Ça reste bien souvent à l’état de schéma sauf quand je mets le tout par écrit. Ça me permet d’aller chercher le « pourquoi » j’écris tout ça ou le fondement de ma pensée qui s’est évaporée avec le temps.

Juste une petite statistique en ces temps de révolution digitale : si vous montrer que vous savez rédiger, vous êtes déjà plus forts que 75% des entrepreneurs et autres designers de ce monde. Vous développez de facto votre employabilité et, à terme, votre profitabilité.

 

Numéro 11 : L’authenticité

Ne la jouez pas prout-prout !

Soiyez vous-même !

Intéressez-vous réellement aux gens !

Les gens arrivent à détecter les faux-culs et ils détestent les faux-culs. N’hésitez pas à être vous-même et à raconter des histoires qui vous sont vraiment arrivés.

 

Numéro 12 : Soyez intéressant !

C’est peut-être une tautologie dans ce cas mais le défi est effectivement d’être intéressant.

Comment ?

Soyez humain, racontez des histoires, essayez, échouez, recommencez, découvrez d’autres horizons, … C’est certainement ce qui vous rendra intéressant J

 

Numéro 13 : La peur est votre amie !

Si vous avez peur, cela ne doit pas vous arrêter ; ça veut certainement dire que vous grandissez. C’est aussi le signe que vous être sur la bonne voie. On n’entreprend jamais en restant assis confortablement dans son fauteuil. Il s’agit bien souvent de sortir des limites de sa zone de confort.

Je peux même vous recommander de faire quelque chose qui vous fait peur TOUS les jours. Que ce soit d’envoyer un courriel à quelqu’un que vous aimeriez rencontrer sans osez l’aborder, de rédiger un post pour votre blogue, …

Sortir de sa zone de confort vous fait grandir !

 

Numéro 14 : Enseignez !

J’adore enseigner. Ça me remplit. Dans un sens, le but de ce blogue et de ces vidéos est et sera bien souvent de partager les choses que j’ai apprises et les recommandations des entrepreneurs que j’ai rencontrés.

Quand vous enseignez, la plupart du temps, ça « cristallise » votre pensée, ça lui permet de se clarifier. Et ça contribue à améliorer le monde. Ce qui est très bon pour votre karma J

 

[pause]

Voili voilou, c’est la fin de ce premier épisode. Si vous avez apprécier ce que vous avez vu, n’hésitez pas à cliquer sur le petit bouton rouge en bas à droite de l’écran, là où c’est inscrit « abonne-toi ou tu vas le regretter toute ta vie ».

Vous pouvez aussi aller sur mon site perso, www.patricechesse.com et souscrire à ma newsletter mensuelle.

Je suis super content et super fier de vous présenter mon travail et mes réflexions sur l’entrepreneuriat. J’adorerais que vous laissiez un commentaire sous la vidéo pour que vous me disiez ce que vous pensez de tout ça, ce que je devrais améliorer ou si vous avez des sujets que vous aimeriez que j’aborde.

A très bientôt.

Patrice


2 commentaires

Pierre-Olivier · 01/10/2019 à 16:59

Merci Patrice de partager tes connaissances issues de tes propres apprentissages. Personnellement, ça me parle beaucoup. J’aimerais devenir un créateur de contenu sur l’innovation architecturale écologique, et toutes ces compétences que tu mets de l’avant forment ensemble un petit guide du « comment se lancer dans le vide et réussir à voler ». Merci!

    Patrice Chessé · 04/11/2019 à 16:35

    Bonjour PO, c’est vrai que ça peut faire peur à première vue. L’idéal n’est peut-être pas de maitriser ces 14 compétences mais de connaitre des gens qui ont des compétences complémentaires aux nôtres pour évoluer et apprendre à voler 🙂 A ta disposition pour en parler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.